INCENDO
Sur le rapport entre genres & classes. Revue de presse & textes inédits
Japon : Plus de femmes travaillent moins
Categories: Monde : Asie

Punk rock japonais 02

Selon une enquête réalisée par le ministère des Affaires intérieures et des Communications, 63 % des Japonaises occupaient un emploi en septembre 2013, soit une hausse de deux points par rapport à l’année dernière. Pour les femmes âgées de 15 à 64 ans, on note une augmentation de 6,2 points par rapport à 2003.

Bien que ce résultat semble être une bonne nouvelle, les détails montrent qu’en fait peu de choses ont changé. Les femmes japonaises sont toujours reléguées au travail à temps partiel ou à des postes temporaires.

Cette augmentation est principalement due au fait que d’avantage d’entreprises ont recruté des femmes célibataires, en particulier des trentenaires. Au cours de la dernière décennie, le taux d’emploi des femmes âgées entre 30 et 34 ans a augmenté de 11,5 points, et de 9,2 pour celles âgées de 35 à 39 ans. Ce taux n’a pas augmenté grâce à de meilleures options de travail, mais parce que les femmes se marient plus tardivement et ont moins d’enfants. Le choix – travail ou enfants – n’a pas changé, mais les femmes font plus souvent celui du travail. Elles devraient être en mesure de choisir l’un ou l’autre ou même les deux.

Une certaine amélioration peut être attribuée à la révision de la loi sur les congés et la garde d’enfants de 2010, qui oblige les entreprises à permettre la réduction du temps de travail pour les femmes ayant des enfants. Bien que cela soit un pas en avant, seules 40 % des femmes continuent à travailler après la naissance de leur premier enfant ; un taux resté stable depuis des années. Il est clair que les femmes ont besoin de plus de soutien si elles vont travailler tout en ayant des enfants.

Par groupe d’âge, le taux d’emploi atteint 74,7 % pour les femmes âgées de 25 à 29 ans, puis 74,4 % pour celle âgées de 45 à 49 ans et seulement 71 % dans le groupe d’âge de 50 à 54 ans.

Le taux élevé pour les femmes les plus âgées n’est pas le résultat de leur bon accueil dans les entreprises. Il est causé par la faible croissance des revenus des hommes, qui a forcé d’avantage de femmes mariées à chercher un emploi. Les chiffres élevés indiquent moins une amélioration sociale qu’une pression économique.

Le résultat les plus décevant de l’enquête est que les femmes sont surtout embauchées pour du travail à temps partiel ou temporaire. Les hommes ne travaillant pas à temps plein sont 21,3 %, contre 56,5 % des femmes.

Le principal secteur de croissance de l’emploi féminin est celui de l’aide sociale et des soins infirmiers, rôles traditionnels des femmes. Les postes à temps plein de ces mêmes secteurs sont principalement masculins et restent hors de portée pour la plupart des femmes.

Ces résultats montrent que des mesures visant à améliorer les conditions des femmes sont nécessaires et urgentes. Les possibilités de garde d’enfants ne se développent pas assez vite pour le nombre croissant de femmes qui travaillent. Avec une diminution des journées de travail extra-longues, le temps plein pourrait devenir une réalité pour plus de femmes.

Et améliorer les choses pour les femmes rendra aussi les conditions de travail des hommes meilleures.

SOURCE : Japan Times Traduit par nos soins

Leave a Reply