INCENDO
Sur le rapport entre genres & classes. Revue de presse & textes inédits
Israël : soldates harcelées sexuellement

Soldate israëlienne

Israël: 1 femme soldat sur 8 harcelée sexuellement

Un rapport présenté à la Knesset démontre que les actes sont davantage signalés grâce à de nouvelles mesures

Une femme soldat sur 8 en service militaire dans les rangs de Tsahal, déclare avoir été victime de harcèlement sexuel ou d’abus en 2013, contre un soldat de sexe masculin sur 10, selon un rapport de l’armée israélienne présenté lundi à la Knesset.

Ce rapport souligne une augmentation progressive du nombre de soldats, hommes et femmes, victimes de harcèlement sexuel ces deux dernières années – passant de 511 en 2012 à au moins 561 en 2013.

Un nombre supplémentaire d’agressions a été relevé lorsque les soldats se trouvaient dans un cadre civil: 396 cas ont eu lieu dans ces conditions, contre 266 en 2012.

La conseillère de Tsahal pour les Affaires féminines, la Générale Rachel Tevet-Wiesel a déclaré que cette augmentation reflète probablement la prise de conscience et le signalement plus systématique de ces actes – plutôt qu’une augmentation du nombre d’infractions. Le pourcentage d’hommes soldats, qui ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel était de 9 % en 2013 soit une augmentation de 5 % par rapport à 2012.

Selon les données, 49 % des victimes ont subi un harcèlement physique et 51 % des agressions verbales. Environ 4% des victimes ont déclaré avoir été violées.

La question de l’inconduite sexuelle dans l’armée israélienne a provoqué des débats houleux l’année dernière, principalement à la suite des condamnations de deux officiers de haut rang pour avoir agressé des femmes soldats. Les deux policiers ont été condamnés à des services communautaires.

La Présidente de la Commission de la Knesset pour la promotion de l’égalité des sexes, la députée Aliza Lavie, avait déclaré avoir été déconcertée par la clémence du jugement.

Un représentant du Juge-avocat général, Sharon Zagagi Pinchas, a admis que les peines étaient indulgentes, mais a insisté sur le fait que les deux incidents étaient extraordinaires et que des recours ont été déposés dans les deux cas.

Un meilleur encadrement

La Générale Tevet-Wiesel a déclaré que des réformes avaient été entreprises, qui « permettent à plus d’hommes de demander de l’aide « de façon anonyme, sans les forcer à impliquer ou informer leurs commandants ».

Les nouvelles réglementations concernant les femmes soldats impliquent par ailleurs un accompagnement psychologique, a-t-elle précisé.

« Le sentiment que les victimes n’osaient pas en parler nous a conduit à adopter une approche plus thérapeutique. Nous leur avons assuré qu’elles n’avaient pas à déposer une plainte et qu’il était plus important qu’elles viennent en parler et obtenir de l’aide« , a déclaré la conseillère de Tsahal, en ajoutant que l’armée utilise également des méthodes plus « sophistiquées » pour lutter contre le harcèlement sexuel, comme les taupes de la police militaire.

Cependant, malgré la hausse globale du nombre de plaintes, les résultats ont montré que la plupart des femmes soldats (61%) qui ont été harcelées sexuellement ont finalement renoncé à signaler l’incident.

SOURCE : www.i24news.tv

Leave a Reply