INCENDO
Sur le rapport entre genres & classes. Revue de presse & textes inédits
images
Categories: Zimages & photos

Théophraste épistolier

Lundi 29 janvier 1979 :

Une fille de seize ans, Brenda Spencer, se retranche dans sa piaule à San Diego (Californie) et se met à tirer des coups de feu sur l’école d’en face. Elle descend le directeur, puis un policier venu l’arrêter, et blesse neuf personnes. Ensuite, elle se rend. Au passage, elle avait fini sa réserve de marijuana, avalé des barbituriques et bu le whisky en stock chez elle, ceci durant six heures. Un journal l’a contactée par téléphone et elle a dit que le lundi était un jour « qui lui donnait le cafard », et que tout ça « allait donner un peu d’animation », et enfin que « son père serait fier quand il verrait ce qu’elle avait fait avec son cadeau de Noël ». Quel cadeau ? Eh ben le flingue bien sûr ! Vive la jeunesse!

Théophraste épistolier (1)

Mercredi 7 novembre 1979 :

A Moscou, sur la Place Rouge, lors du 62e anniversaire de la Révolution russe (il s’agit bien sûr du 58e anniversaire de l’écrasement de la Révo russe par les bureaucrates), pendant le défilé devant Brejnev (toujours pas mort, la momie ?), des nanas agitant des fleurs se prennent de fou rire pendant le chant débile qu’on leur fait chanter. Rien ne les arrêtera et l’édifiante chanson ne sera pas chantée. Pensez ce que vous voulez, mais ça vaut largement les conneries à Soljenitsyne.

 

Théophraste Epistolier, Les Mauvais jours finiront, Salernes, Le Citron hallucinogène, 1980, p. 18, 110.

Leave a Reply