INCENDO
Sur le rapport entre genres & classes. Revue de presse & textes inédits
Paye ton treillis
Categories: Général

« Paye ton treillis », un Tumblr contre le sexisme subi par les femmes militaires

Construit sur le même modèle que « Paye ta schnek », il compile des citations plus sexistes les unes que les autres.

« Envoyez juste les photos, pas les dossiers de recrutement. le seul critère, c’est que la demoiselle soit baisable. » Cette citation, attribuée à un chargé de recrutement d’un régiment de l’armée française, n’est qu’un exemple parmi d’autres du sexisme dont sont victimes les femmes militaires.

« Vous ne servez qu’à remonter le moral des troupes »

Depuis février, plusieurs d’entre elles ont pu en témoigner, via le Tumblr « Paye ton treillis ». Elles y postent anonymement les remarques déplacées entendues sur leur physique, les réflexions sur la manière dont elles devraient « gérer leurs règles » et autres « vous les femmes, vous servez qu’à remonter le moral des troupes, en avant cul tendu! »

Ce blog composé de simples citations s’inspire du désormais célèbre « Paye ta schnek », un Tumblr créé en 2012 et destiné à dénoncer le sexisme dans les lieux publics. Des déclinaisons ont depuis fait leur apparition, comme « Paye ta blouse » pour le milieu hospitalier, « Paye ta fac » pour le milieu universitaire, « Paye ton taf » pour le monde du travail, « Paye ton journal » pour celui des médias, ou encore « Paye ta police ».

Un plan d’action pour combattre le sexisme dans l’armée

Avant ce Tumblr, d’autres avaient tenté d’alerter sur le harcèlement subi par les femmes militaires. Un livre, La guerre invisible, co-écrit par Leïla Minano et Julia Pascual, avait ainsi été publié à ce sujet en 2014.

A la suite de sa publication, le ministre de la Défense de l’époque, Jean-Yves Le Drian, avait annoncé la mise en place d’un plan d’action dédié. Parmi les mesures, l’inscription du harcèlement dans le code de la Défense, l’arrivée des femmes dans des branches jusqu’alors réservées aux hommes (sous-marins, encadrement) à l’école militaire de Saint-Cyr, ou encore la création d’une cellule d’écoute, baptisée « Thémis ». Les mesures avaient été qualifiées « d’historiques » par Leila Minano, dans une interview accordée à L’Express.

SOURCE : lexpansion.lexpress.fr

Leave a Reply