INCENDO
Sur le rapport entre genres & classes. Revue de presse & textes inédits
Maroc : femme entrepreneur
Categories: Monde : MOAN

Chambre de commerce américaine au Maroc. Sommet de la femme entrepreneur, une plateforme de partage et d’échange

Près d’une centaine de femmes ont répondu présent aujourd’hui à la première édition du sommet de la femme entrepreneur. Une initiative qui a été lancée par l’AmCham à Casablanca et qui vise à autonomiser les femmes entrepreneurs, les mettre en contact et célébrer leur succès.

La Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham) organise aujourd’hui, 2 novembre à Casablanca, la première édition du sommet de la femme entrepreneur. Un événement qui s’assigne pour objectif, entre autres d’autonomiser les femmes entrepreneurs et célébrer leur succès. Le but étant également « de mettre en liaison les femmes les unes avec les autres, leur permettre de travailler ensemble et de partager les opportunités et les savoir-faire »,  a expliqué à Eco-emploi Rabia El Alama, directrice générale de l’AmCham.

Ce sont donc près d’une centaine de femmes qui ont répondu présent aujourd’hui à cet événement, et ce pour participer à cinq panels à savoir : Les femmes dans l’éducation et les médias ; les femmes dans le commerce équitable et l’impact social ; les femmes de l’économie numérique, l’évaluation de l’écosystème entrepreneurial et enfin les femmes d’affaires et l’accès au financement abordable.

Interrogée sur la situation de la femme entrepreneur au Maroc, la DG de l’AmCham n’a pas manqué de noter le grand progrès réalisé grâce notamment aux outils et mécanismes de soutien qui ont été mis en place ces dernières années. Toutefois, « 10% de femmes seulement sont entrepreneures au Maroc et ce à cause de plusieurs facteurs. Il s’agit, notamment des barrières culturelles, de la peur de prendre des risques ainsi que le problème d’accès au financement », explique Rabia El Alama.

Soulignons, par ailleurs, que le sommet qui se déroule tout au long de la journée, bénéficie du soutien de Jacobs Engineering, Dell, Boeing, la BERD, le centre d’éthique de l’université d’Al Akhawayn, l’association TIBU et Women Advancement Network (WAN).

SOURCE : Le Matin

Leave a Reply